Rechercher
  • Florence Romuald

Le printemps :s'éveiller en douceur au rythme de la nature

Mis à jour : mai 3



La sève monte dans les arbres, les fleurs s’ouvrent à l’appel de la lumière, les journées s’allongent et toute la nature s’éveille à une énergie nouvelle.

C’est aussi le moment où l’on parle de nettoyage de printemps, faire le tri dans ses affaires, on retrouve aussi un regain de vitalité pour de nouveaux projets, sortir de nouveau (ok là c’est raté pour le Printemps 2020 me direz-vous mais l’envie est là.)

Même les œufs de Pâques en chocolat nous rappellent l’arrivée du printemps, ce symbole sucré illustre à merveille la renaissance, la venue au monde de la vie.

Qui dit Printemps dit allergies, sinusites, petit coup de mou ?


La médecine ayurvédique et médecine traditionnelle chinoise s'accordent pour analyser l'arrivée du printemps avec un affaiblissement de notre sphère ORL et de notre système digestif.

En effet, durant l'hiver nous avons emmagasiné pour nourrir le corps et l'accompagner pendant son ralentissement: une accumulation de ce "flegme" a augmenté l'humidité dans le corps et va être drainé à la fois dans notre système digestif et extériorisé par les voies respiratoires.

Les symptômes les plus courant vont donc toucher la sphère ORL : yeux qui coulent, toux, encombrement des bronches...

Avec une qualité de vie occidentale bien souvent détériorée (stress, pollution, vie suractive), nous développons un terrain inflammatoire, alors bonjour les sinusites, bronchites, rhinites et inflammations en tout genre!

Aussi le printemps et associé à l'énergie du foie, et celui-ci encore chargé des toxines de l'hiver, siège de nos désirs mais aussi frustrations, ils nous aide à "digérer" nos émotions, on le considère comme un draineur d'émotions en plus d'être un organe vital.

Pour faire le plein de vitalité, il y a des principes utilisés par la médecine ayurvédique pour nous aider à détoxifier l'organisme et je vous en livre quelques secrets.


Les petits conseils ayurvédiques By Flo



Rituel matinal

Se gratter la langue le matin à jeun avec un gratte langue (en cuivre de préférence) : Il va stimuler les points réflexes de la langue et activer les enzymes digestives tout en se débarrassant de la couche de déchets accumulés pendant la nuit (cette couche blanchâtre que vous voyez en tirant la langue. ..Miam !)


Boire une petite tasse eau chaude ou tiède pour :

- Relancer et hydrater le système sans l’agresser

- Aider à l'évacuation et l'élimination des toxines et déchets accumulés (ama),

- Activer la circulation sanguine et lymphatique, supportant le système immunitaire.

Au début c’est bizarre de boire juste de l’eau chaude puis on s’y fait car on en ressent les effets directement ! L’eau froide tout droit sortie du frigo va figer les aliments dans le corps et ralentir notre digestion...

C’est le plus naturel et le plus simple des « nettoyages » et en plus il favorise la transformation métabolique des nutriments.


Nettoyez régulièrement votre petit nez qui est une des porte d’entrée de l’énergie vitale, le Prāṇa (que vous entendez souvent dans les cours de yoga) :

Jala neti est LA technique pour nettoyer les canaux du nez grâce au neti pot (vous le trouvez en magasin bio ou sur le site Chin Mudra par exemple)

J'ai découvert cette technique par un médecin chinois acupuncteur et en formation de yoga en Inde, et j'avoue que ça fait un bien fou, surtout dans nos environnements pollués, on sent que l'on se nettoie de l'intérieur.

Il suffit de faire bouillir l’eau et la laisser refroidir pour éviter toute bactérie. ¼ de sel, (sel de nigari c’est encore mieux) : on penche la tête d’un côté, on garde la bouche ouverte et on laisse l’eau couler dans la narine opposée (celle du dessus). On réitère de l'autre côté.

Effet nettoyant garanti!


Une peau brossée, nettoyée, et tonifiée

A l'aide d'une brosse en fils naturels (le gant de crin est trop rude), vous allez masser votre peau, éliminer les peaux mortes, et drainer tout votre système lymphatique.

Exit les ganglions gonflés et douloureux! En détails


Profitez d’une alimentation équilibrée

- Minimisez la consommation de produits laitiers (aliments mucogènes et inflammatoires), de viandes rouges (lourdes à digérer), les sucres dits transformés,

- Favorisez les aliments aux goûts amers (roquette, pissenlits, chicorée, huile d’olive, endives, épinards, asperges), piquants (au début du printemps surtout : gingembre, cannelle, moutarde, navets, radis) et astringents (germinations, artichaut, fenouil, pommes, poires, thé) . Ils vous aideront à nettoyer le mucus et les liquides en excès dans le corps et le purifieront en douceur,

- Préparez-vous des repas chauds, légers, cuits à la vapeur, faibles en graisses et faciles à digérer pour ne pas affaiblir le système digestif.


Mais surtout, faites-vous plaisir sans excès, on sait que les régimes draconiens n'ont aucun effet bénéfique sur notre santé physique et mentale!

Le soir:

Massez-vous le ventre, laissez poser vos mains sur votre foie pour y créer de la chaleur et de la détente. (une bouillotte fait aussi très bien l’affaire).

Vous savez que le ventre est notre deuxième cerveau, il est lié à notre système nerveux central et renferme des millions de neurones.

Une newsletter entière mérite ce sujet… prochainement !

Si vous ne l’avez pas déjà lu, le livre « Le charme discret de l’intestin » de Giulia Enders est assez instructif et facile à lire, on y apprend beaucoup de choses sur les secrets de nos entrailles...

Mes petits plus

Privilégiez les activités physiques plutôt le matin, pour drainer les liquides accumulés pendant la nuit.

Ajoutez à votre alimentation des plantes dites détoxifiantes : Bardane, pissenlit, artichaut!

Ortie mon amie!

L’ortie, considérée uniquement comme une mauvaise herbe piquante possède pourtant de nombreuses vertus. Heureusement pour nous, elle perd ses propriétés urticantes en séchant ou en cuisant.

Considérée comme un "superaliment", elle renferme précieusement des sels minéraux, des vitamines du groupe B, C (plus que les oranges !) et A, PP, K, potassium, calcium et protéines. Également riche en silice, reminéralisante, elle aide à fixer tous les nutriments et nettoie les reins.

Idéal pour les végétariens puisqu’elle possède également des protéines et une concentration en fer plus importante que la viande. Sa consommation régulière nous rend plus résistants aux infections, sans contre indications.

Ne cueillez que les jeunes pousses ! Et au printemps donc c'est le moment!


En tisane de racines : faire bouillir, pendant dix minutes, 1,5 g de racines en poudre dans de l'eau froide. Laisser infuser dix minutes et filtrer.

En infusion de feuilles : faire bouillir 3 cuillères à soupe de feuilles séchées dans 500 ml d'eau. Boire plusieurs tasses par jour de cette préparation.


Vous pouvez aussi la préparer en salade, en soupe et tarte salée, les recettes d’orties se déclinent à foison !


Le pissentlit, si mal-aimé et pourtant...

Elle fait partie des merveilleuses plantes hépatiques qui aide notre foie à se débarrasser du surplus d'hormones et en fait un tonique du système urinaire. Reminéralisant, dépuratif, il régule aussi la glycémie grâce à l'inuline qu'il renferme précieusement.

Il détoxifie le foie et aide à la digestion.

On récolte ses feuilles au printemps et tout l'été, mangées an salade, elle vont nous aider à casser la stagnation de l'hiver. Ses racines sont un bon substitut au café, une fois torréfiées et moulues.

C’est le moment de retrouver les graines germées!

C’est encore un super aliment à ajouter dans vos salades ou jus de légumes.

Elles vont « recharger les batteries nerveuses de notre corps », dixit Le Dr. Szekely

Elles renferment de nombreux nutriments, fibres et sont une très bonne source d’antioxydants :

  • Graines de légumes et de fines herbes : alfalfa, radis, carotte, brocoli, fenouil, basilic, persil… (attention : Exit celles des tomates, rhubarbe et aubergines dites "toxiques")

  • Graines de céréales : seigle, épeautre, avoine, quinoa, sarrasin, millet…

  • Graines de légumineuses : lentilles, pois chiches, …

  • Graines d’oléagineuses : tournesol, sésame, amande, noisette…

Et petit plus : vous pouvez les faire pousser chez vous ! J'ai commencé il y a quelques semaines, c'est ultra facile et c'est amusant de voir ses petites graines vivantes qui poussent, qui poussent !

Je fabrique mon germoire

Une petite cuillère de miel pour le mal de gorge ?

Oui! Mais pas dans notre thé chaud comme nous en avons l’habitude…

Pourquoi?

La chaleur brûle et détruit les actifs vivants et donc ceux essentiels dans les effets bienfaisants du miel, à savoir ses enzymes, sa vitamine et donc toutes ses propriétés antibactériennes, antiseptiques seront nulles… sauf le goût !

NB: Certains miels sont issus d'abeilles qui sont nourries au sirop, et oui… Pauvres abeilles...donc inutile de vous dire que vous ne mangez que du sucre…

Alors préférez un miel bio et surtout local : ce sera meilleur pour notre santé, pour les abeilles et pour la planète !


Je mange donc je suis

Selon la médecine ayurvédique (médecine indienne traditionnelle, holistique et thérapeutique), la nourriture absorbe beaucoup les vibrations de son environnement. Elle nous enseigne que les influences subtiles peuvent agir sur nous. Les attitudes et les émotions ressenties lorsque nous mangeons, mais aussi celles de celui ou celle qui a préparé le repas, vont avoir une influence sur la manière dont nous allons digérer et assimiler ces aliments.

Les activités comme la télé et les écrans de manière générale distraient nos sens de la nourriture et nous détournent de l'observation de notre corps, ce qui va également perturber notre digestion voir notre assimilation des nutriments.

Alors si on prenait une pause déj, une vraie, avec la conscience que se nourrir ce n'est pas simplement se remplir le ventre, ingurgiter sans faire attention, manger jusqu'à explosion (je sais de quoi je parle, j'ai eu cette mauvaise habitude) mais nourrir ses sens, son moral et ses petites cellules.

Lors du repas, asseyez-vous, prenez le temps de regarder les couleurs, appréciez, sentez, accueillez et ressentez la gratitude pour cette nourriture.

Elle va à son tour élever notre qualité vibratoire.

Notre pharmacie du printemps : les huiles essentielles

+ Ravintsara (immuno stimulante et anti infectieuse)

+ Tea tree (favorise la production de globules blancs)

+ Eucalyptus radié (désencombre les voies respiratoires)

+ Citron (protège le foie)

Vous pouvez en mélanger quelques gouttes de chaque et masser le thorax et/ou le dos (3 gouttes max de chaque).

Contre-indications : femmes enceintes. Attention les huiles essentielles sont très concentrées, ne pas appliquer en grande quantités, quelques gouttes suffisent !


L’huile ravintsara m‘accompagne chaque année. Vous pouvez aussi déposer quelques gouttes sur l’intérieur des avants bras, ou poignets, les frotter l’un contre l’autre et respirer pendant au moins 5sec , à plusieurs reprises ! Effet tonique et protecteur garanti!


Les postures de yoga privilégiées au Printemps: l'ouverture, l'ancrage et quelques torsions.

En plus des salutations au soleil énergisantes, voici quelques postures proposées pour accompagner notre corps dans son éveil du printemps:


Les postures (asanas) qui stimulent, renforcent, réchauffent et réduisent l’inertie (de l’hiver):

  • Virabhadrasana 1 = posture du guerrier 1 (Car il y en a bien 3!)



  • Utthita trikonasana = posture du triangle



  • Vriksasana = posture de l'arbre



Les postures d'extension de la colonne pour leur effet dynamisant : elles permettent au thorax de s'ouvrir pour renforcer sa capacité ventilatoire, renforcer et décongestionner les poumons. A un niveau plus subtil, elles stimulent le chakra du cœur (anahata) pour une compassion et un amour inconditionnel pour soi et l'autre.


  • Bhujangasana = posture du cobra


Petit cobra : sans poids sur les mains


Posture plus avancée: poids sur les mains


  • Dvipada Pitham = posture de la table à deux pieds (genoux plus ou moins écartés)


  • Danhurasana = posture de l'arc



  • Ustrasana = posture du chameau



0 vue

© 2023 par Yoga Clara. Créé avec Wix.com