Rechercher
  • Florence Romuald

Un retour à soi et au vivant

Mis à jour : 24 nov. 2020

La saison d’automne nous appelle vraiment à ralentir, aller dans son intériorité avec douceur et se débarrasser de l’inutile

Dans les sagesses ancestrales, chaque saison est associée à une énergie particulière, que ce soit par exemple en médecine chinoise traditionnelle ou en ayurvéda pour la médecine indienne.

Suivre et surtout vivre cette énergie aura un impact sur notre organisme et nous permettra de rester en bonne santé, et c’est lorsque des déséquilibres énergétiques viennent nous perturber que la maladie arrive. Le corps, intelligent, envoie des symptômes qui agissent comme signal d’alarme pour écouter ce qu’il se passe à l’intérieur.


Automne : Le temps du Yin

L’automne c’est le déclin de l’énergie Yang, le soleil et la chaleur sont moins présents, le vent et le froid pointent le bout de leur nez et c’est dans une énergie descendante (Yin) que l’on entre dans cette saison aux milles couleurs. La nature s’assèche pour concentrer son énergie vers l’intérieur : les feuilles tombent, les arbres préparent leur état de dormance hivernale, les insectes se cachent et certains animaux entrent en hibernation.

En médecine ayurvédique, les 5 éléments (air, terre, éther, feu, eau) vont se coupler pour créer des forces vitales particulières qui nous constituent et donner ce qu’on appelle des « doshas ».

Ces doshas vont être responsables des processus psychiques et physiologiques chez chaque individu. Il en existe trois différents représentant des énergies distinctes mais toutes liées car nous avons aussi les trois en nous avec des prédominance : Vata , Pitta, Kapha


L’élément AIR prédomine en cette saison et cela va augmenter les qualités du dosha Vata, guidé par le mouvement et la légèreté et donc créer plus d’instabilité tant au niveau physique que psychique, puisqu’ils sont liés et fonctionnement ensemble.

C’est par une nourriture inadéquate et un mode de vie perturbé que nous aggravons notre dosha et créons un déséquilibre de notre énergie vitale.


Faites-vous du bien et contemplez ce qui "EST"

Alors entamer une phase de repos et d’intériorité sera bénéfique en cette saison : se retrouver seul et apprécier sa propre compagnie, lire, méditer, écrire, marcher en prenant conscience de chaque pas que l’on déroule sur le sol, idéalement dans la nature si c’est possible et surtout penser à laisser de côté les écrans pendant plusieurs heures pour laisser l’intuition nous guider.


Les p’tits conseils By Flo

Buvez chaud ...ahah toujours cette bonne vieille tasse d’eau tiède et/ou chaude que je recommande ici : en plus d'hydrater, ça nettoie et on se fait un teint de pêche!


Préparez-vous des petits plats colorés de saison !

On privilégiera notamment les légumes racines pour aider à équilibrer et nourrir le corps.

C'est parti pour les courges, potimarrons, carottes, champignons, fenouil, cannelle curry doux, artichauts, épinards, petits pois, panais, poireaux, choux, betteraves, patates douces, potiron, maïs.


Les épices du moment pour éveiller nos papilles : cumin et curcuma (aux propriétés anti inflammatoires), gingembre, anis étoilé…


Du côté des aromates on retrouve le thym aux vertus antiseptiques, le romarin bon pour le foie et la digestion, la coriandre pour son action anti bactérienne et anti infectieuse…


Mes petits plus

Depuis quelques temps je m’intéresse à ce qu’on appelle l’alimentation vivante, ayant souffert de faiblesse d’assimilation des nutriments et divers inconforts digestifs, je réalise que manger mieux et vivant nous apporte une sacré vitalité et va transformer à la fois le corps et donc bien-sûr le mental. Ajoutez à cela une pratique sportive, méditative, mangez en conscience et mastiquez bien vous changera complètement votre santé (et à long terme !)


Manger vivant : « la nourriture fournie par la nature »

Tous les animaux mangent de la nourriture vivante, même les charognards qui mangent une viande en décomposition avec un milliard de bactéries (et ça c'est super vivant!) L’homme est frugivore : les études faites sur des cacas du paléolithique le confirment pas moi!



Manger vivant c’est manger des aliments dits bruts, naturels, non transformés, donc surtout des végétaux. C’est aussi éviter de trop cuire vos aliments au risque de perdre tous les nutriments. Alors l’idée n’est pas de devenir des lapins et manger des carottes crues matin midi et soir mais simplement d’ajouter à son alimentation habituelle les bienfaits du vivant :

· Tous les fruits et légumes (que l’on choisira sans pesticides, agriculture raisonnée, bio et de saison de préférence) et surtout les légumes verts pour leur grande teneur en chlorophylle, crus et/ou en smoothie c'est un délice!

· les fruits oléagineux, graines et noix trempées et/ou germées, pour améliorer l'assimilation de leur nutriments. Ces fruits secs deviennent alors vivants...!

· les salades et pousses vertes, les algues (saupoudrées c'est délicieux!)

· les diverses plantes sauvages comestibles (Les orties...mon amie, les jus d’herbe pour la chlorophylle et le magnésium

· les aliments et boissons lacto-fermentés


Réduisez les boissons contenant de la caféine et autres stimulants qui, avec le temps, endommagent le système nerveux. Testez la tisane de gingembre avec basilic et cardamome, qui, en plus d’être délicieuse, pourra tout à fait remplacer thé noir et le café pour le petit coup de boost.


Force, énergie et vitalité au quotidien

Les aliments vivants détiennent 100% de leurs vitamines, minéraux, oligo-éléments ainsi qu’un bon capital enzymatique (micro-nutriments indispensables au bon fonctionnement de notre organisme). C’est pourquoi il vaut mieux éviter de les transformer ou trop les cuire car au-delà de 40° les nutriments sont détruits.

Les légumes verts sont gorgés de calcium, magnésium, vitamines et autres oligo-éléments et ont une grande teneur en chlorophylle. Celle-ci oxygène le sang et assainit le système digestif en absorbant les toxines et aide à la régénération des cellules…

Pour mes petits déj, je me suis mise au jus d’herbe (si si…) Alors pour le goût on repassera mais c’est un concentré de soleil et de vitamines, de chlorophylle et de magnésium ! Et je m’y suis faite plutôt facilement. Dispo en boutique bio ou sur le net ici


J’ajoute du vert dans mes plats (épinards, chou, brocolis, poivrons..) et je me fais des jus de légumes avec mon extracteur de jus en variant les plaisirs.

Ils ont des vertus reminéralisantes et tonifient tout le système, alors c’est sans limite.

Et si prévoyez un gros repas (gras et lourd, notamment pendant les fêtes), la veille faites-vous une journée fruits/légumes/jus et vous verrez que ça passera mieux…


Mes petites recettes:

Bananes – épinards – gingembre Carottes – celeri - épinards – pomme

Betterave – citron - estragon

Celeri - chou kale - gingembre - citron vert - menthe

Ajoutez un peu d'eau et des graines si vous avez envie (les graines de lin seront digérées une fois broyées uniquement), courge, tournesol.

Mixez et buvez en mastiquant au maximum !

Dans ma formation de yoga, un médecin ayurvédique ne cessait de nous rappeler

"Eat what you drink and drink what you eat if you want to stay healthy"


Ajoutez des graines germées à vos salades et plats (détaillé ici) : lentilles, quinoa, sarrasin...


Et des aliments lacto fermentés pour faire le plein de probiotiques !

Facile à faire soi-même :

1 pot en verre de 290 ml refermable avec un joint en caoutchouc et des clips en métal

⅛ de céleri-rave (¼ s’il est petit)

½ carotte (ou 1 petite carotte entière)

Râpez les légumes, ajoutez des herbes de votre choix, déposez-les dans votre bocal et tassez-les bien sans remplir à ras-bord. Versez 15g de gros sel de Guérande (pas de sel fin !) dans 1/2L d’eau, mélangez et versez pour recouvrir vos légumes, tassez et fermez. Laissez le bocal à température ambiante pendant une semaine. La fermentation va se stabiliser et vous pourrez conserver votre bocal dans un endroit frais et le garder un an ! Une fois ouvert, ils se consomment sous plusieurs semaines, en laissant le bocal au frigo. On peut varier les plaisir avec différents légumes : chou vert, blanc, rouge, betteraves, céleri, endives, poireaux...


Le Jeûne intermittent

Il y a quelques semaines, mon corps m’a clairement demandé de faire une pause avec le petit déj, je me suis dis que j'allais écouter...non pas dans l’idée de maigrir (mon corps n’en a clairement pas besoin!), mais pour voir comment je me sentirais ...

Intermittent signifie que l'on ne mange pas pendant un certain temps, en général 15 à 16h. On s’arrête au dîner vers 19h par exemple et on reprend le lendemain vers midi.

Facile quand le matin on pratique Qi qong, Yoga et méditation pendant 1h30 voir 2h, en général enchaîné par une bonne promenade... il est déjà midi passé!

Certes plus facile que de rester devant ses placards...

Alors je vous conseille d’être dans un environnement chaleureux, stable et positif pour commencer et allié à une activité douce (yoga, lecture, méditation…) et si vous le pouvez, aller marcher dans la nature c’est encore mieux...


Jeûner c’est maigrir? et bien ce n’est pas la bonne manière de l’aborder, car on peut reprendre double si on se jette sur la nourriture! Ce sont simplement de bonnes habitudes alimentaires et surtout une façon de mettre le système digestif au repos. Dans nos sociétés actuelles nous mangeons beaucoup trop par rapport aux besoin de notre organisme.

Il faut savoir que la digestion utilise plus de 50% de nos ressources nerveuses ! Voilà pourquoi on est complètement claqués après un gros repas bien gras (même si je dis toujours adorer le gras)…

Alors oui on va perdre un peu de matière grasse certes, mais cela dépendra de la nature de chacun, ce qu'il faut surtout retenir c'est la vitalité incontestable qu'il en ressort!


Pendant cette phase de jeûne, le corps a enfin du temps pour s’occuper non pas de digérer mais pour rejeter tout ce qui l’encombre !Il a plus de chances de produire d’hormones de croissance pour le renouvellement cellulaire.

Lorsque notre corps n’est plus constamment en pleine digestion, il peut enfin mobiliser son énergie vitale pour activer les capacités d’auto guérison nécessaire à son nettoyage.


Et puis un matin, après un jus de légumes (oui je suis à fond alimentation vivante), mon corps a eu besoin d’une vraie pause, et j’ai commencé un jeûne de 3jours, en ne buvant que de l’eau (min 1,5Lpar jour) et du bouillon de légumes pour les minéraux.


Jour 1: Je me suis dépensée, baladé et en fin de journée de sérieux maux de tête m’ont complètement abasourdies et se sont accentués, jusque 21h, heure à laquelle je me suis couchée complètement K.O ! C'est normal le corps sort enfin ses toxines...


Jour 2: pas de migraines, mais une langue pâteuse sympathique (vive le gratte langue en cuivre dont je vous avais parlé pour ôter tout ça !), des petites douleurs en bas du dos (apparemment c’est le psoas qui travaille aussi pour éliminer les toxines)

La journée je reprends de l’énergie, je peux me balader sur la plage et en forêt alors c’est vrai que ça aide !


Jour 3: je me sens en super forme mais le soir je sens que j’ai besoin de manger quelque chose alors je reprends doucement par un bouillon de légumes moulinés (poireaux et carottes) puis doucement le lendemain par des dattes, amandes trempées 12h, des baies de goji, beaucoup d’eau, des infusions au cours de la journée.

Puis une bouillie de lentilles corail, poireaux, carottes, oignons… après on reprend doucement la nourriture solide.


Quelques jours avant un jeûne :

Arrêter toute nourriture animale, sucres, excitants (café, alcool…) et la veille pas de féculents, simplement une soupe et jus de légumes pour préparer votre corps afin que ce soit moins perturbant pour lui. Même chose pour le retour...


Même si notre organisme sait se "nettoyer" tout seul, il a cependant été encrassé pendant des années (médicaments, nourriture déséquilibrée, stress...), alors un petit coup de pouce et il vous dira merci!


Je vous conseille ce super documentaire "VIVANTE" d'Alex Ferrini, (ici)

"Face à un environnement de plus en plus délétère pour nous (virus, bactéries, maladies), comment l’espèce humaine peut-elle survivre ? Comment renforcer notre corps ? Comment augmenter notre potentiel physiologique, émotionnel et mental ? Des pistes sont évoquées avec le principe de l’hormèse. "


Mes Huiles essentielles du moment

HE Ravintsara : l’incontournable pour ses qualités (immuno stimulante et anti infectieuse)

H.E de romarin : Son rôle antibactérien en fait solution efficace face à certains antibiotiques, tonifie la digestion et les états de fatigue générale, augmente les capacités de concentration

NB: Ravintsara et romarin peuvent être combinées en massant le plexus solaire, l’intérieur des poignets et vous pouvez inhaler profondément !

HE de lavande fine pour ses vertus relaxantes, favorise le sommeil et régule le système nerveux. On peut en déposer dans un vaporisateur dans sa chambre et quelques gouttes suffisent sur la peau


Massez-vous !

Un bon petit auto-massage à l’huile (sésame de préférence) c'est se faire du bien et en profiter pour toucher sa peau, nourrir son corps de l’extérieur, qui aura des effets bénéfiques à l’intérieur. Pour aider la digestion, massez-vous le ventre dans le sens des aiguilles d'une montre, toujours avec douceur et bienveillance. Et je trouve qu'en cette période où les câlins sont proscrits, faisons-nous des câlins pour nous-même, je vous assure que ça fait du bien!


Enfin, vous êtes nombreux à m'avoir demandé une séance yoga By Flo, alors je vous ai préparé une petite séquence de 45minutes

Yoga spécial automne, un yoga à la fois doux pour le système nerveux et vitalisant!












65 vues0 commentaire

© 2023 par Yoga Clara. Créé avec Wix.com